Le gouvernement français s’est engagé au niveau européen et devant le Parlement à ramener le déficit public à 6 % du PIB en 2011 et 3 % en 2013. Cette politique de rigueur se traduit pour l’ensemble des acteurs publics – services de l’État, collectivités territoriales et opérateurs publics – par des restrictions budgétaires qu’il leur faut conjuguer avec un autre objectif prioritaire : l’amélioration du service rendu aux citoyens. Les technologies d’information et de communication sont à juste titre considérées par l’État comme un puissant levier de modernisation, permettant à la fois de réduire les dépenses et d’améliorer la performance des politiques publiques.

C’est dans ce contexte que VMware a lancé l’initiative « Smart Savings » dans laquelle s’inscrit l’enquête menée par Acteurs Publics auprès de 355 personnes en France, représentatives des trois fonctions publiques et opérateurs de l’État.


Le point de vue de Hervé Uzan, Directeur général de VMware France